22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 11:00

sans-titre.jpg

 

Nous connaissions le François KLEIN, Président des Amis du Patrimoine de Mâle, nous connaissions un peu moins le François KLEIN, ancien pilote : l'aviateur se dévoile dans les colonnes du journal "Le Perche".

Nous profitons de ce billet pour remercier très chaleureusement François qui a lancé Les Amis du Patrimoine de Mâle il y a quelques années, et qui a passé la main en mars dernier à Valérie HOOD ! Nous savons que François ne restera pas bien loin de la vie communale mais nous tenions à le saluer très chaleureusement pour toute la passion qu'il a mise dans son engagement associatif !

 

L'ancien pilote de chasse évoque son passé

Ancien pilote de chasse François Klein a volé sur des biplans et avions à réaction.

 

Toujours prêt à décoller au sens propre ou à évoquer les grandes ailes portant fuselage, François Klein est un ancien pilote de chasse qui se passionne pour l’aéronautique.

Le jeune fils de militaire suit ses études au Prytanée national militaire à la Flèche de 1945 à 1950, et à vingt ans en 1952, son destin prend un virage décisif en passant devant une affiche Engagez-vous. « J’ai signé et ça a été très vite ». Aussi vite que les 85 engins de toutes sortes qu’il a piloté tout au long de sa carrière commencée après l’impérative visite médicale suivie d’une instruction sur la base aérienne d’Aulnat près de Clermont-Ferrand. « Et très vite je me suis retrouvé en stage à Castelnaudary sur Stampe, un biplan mythique de 140 CV construit en 1936 sur lequel on a fait une quarantaine de vols ».

Sur le Queen Elisabeth

Avec la naissance de l’Otan en 1949, alliance militaire qui inclut des pays européens, mais également le Canada et les États-Unis, début mars 1953 François embarque sur le Queen Elisabeth pour rejoindre une base canadienne près des chutes du Niagara et de Toronto.

Le jeune pilote perfectionne son anglais, intègre l’aviation royale canadienne, et envoyé dans l’Alberta au pied des montagnes rocheuses, il se retrouve aux commandes d’un mythique T6, « un monomoteur, aile basse, train rentrant, hélice à pas variable, deux places en tandem ». Dans son élément, François Klein évoque son apprentissage, « les rudiments du pilotage dans toutes ses formes, voltige, vol en formation, de nuit aux instruments »…

Puis c’est le début de l’avion à réaction qu’il expérimente à Portage la Prairie, une ville au sud du Manitoba. « On fait connaissance avec le Silver star T33, qui a la possibilité d’être armé. C’est une extension en biplace du F80 américain qui avait combattu dans la guerre de Corée ». Entre voltige et vol de nuit, « on se trimballe à 40 000 pieds soit 12 000 mètres ».

Aguerri par 120 heures de vol, le macaron aux deux ailes entouré d’une couronne et surmonté d’une étoile confirme son appartenance à la famille des pilotes. Puis vient l’apprentissage du tir et un premier imprévu qui aurait pu être fatal. Seul aux commandes, « le manche à balai ne répond plus, j’ai finalement atterri dans un champ de blé » se souvient François loin de dramatiser.

Escadron de chasse en Alsace

De retour sur l’hexagone en 54, le pilote affecté à la deuxième escadre de chasse à Dijon, rejoint le prodigieux escadron de chasse en Alsace. « On vole sur du matériel français Dassault, des avions subsoniques MD 450 Ouragan » relate le pilote qui a pris en main le légendaire Mystère IV un peu plus tard. Entraînement au combat, attaque au sol, à l’interception et autres voltiges vont pendant quatre jours et sous la cocarde israélienne, servir sa mission en 1956 dans le premier conflit israélo-égyptien.

 

Collision avec un autre appareil

Au chapitre de l’histoire de l’Algérie, François Klein qui fait partie d’une escadrille d’aviation légère d’appui principalement équipée de T6, entre « en collision avec un autre appareil qui se posait en face de moi. On ne s’est pas vu. À l’atterrissage on s’est rentré dedans ».

Après cet accident qui l’a rendu inapte le 13 mai 1958, François quitte l’armée de l’air pour former et entraîner des réservistes à Mérignac, et finit sa carrière comme instructeur dans le civil, décoré de la légion d’honneur, de la médaille militaire, de la médaille de l’aéronautique et de la croix de la valeur militaire.

 

Sources - Le Perche

 

MJF2005B-MAL-francois-klein.jpg

Partager cet article

Repost0

commentaires

Mairie de Mâle

Logo Mâle ok

 

14, Place de l’église

Mâle

61260 VAL-AU-PERCHE

Tél : 02.37.49.66.87   Fax : 02.37.49.72.82
Portable de permanence : 06.78.10.82.20

Ouverture de la mairie déléguée : le lundi, de 10h à 12h, et le vendredi, de 14h à 16h30

Contactez-nous  !

enveloppe.jpg 

 

Rechercher

Salle Polyvalente Georges Voisin

La Feuille

Les Echos de Val-au-Perche - décembre 2019
Les Echos de Val-au-Perche - juillet 2019

Les Echos de Val-au-Perche - décembre 2018
Les Echos de Val-au-Perche - juillet 2018
Les Echos de Val-au-Perche - décembre 2017

Les Echos de Val-au-Perche - juillet 2017
Les Echos de Val-au-Perche - décembre 2016
Les Echos de Val-au-Perche - juillet 2016
Feuille n°32 - janvier à juin 2016

Feuille n°31 - juillet à décembre 2015
Feuille n°30 - janvier à juin 2015
Feuille n°29 - juillet à décembre 2014
Feuille n°28 - janvier à juin 2014
Feuille n°27 - juillet à décembre 2013
Feuille n°26 - janvier à juin 2013
Feuille n°25 - juillet à décembre 2012
Feuille n°24 - janvier à juin 2012
Feuille n°23 - juillet à décembre 2011
Feuille n°22 - janvier à juin 2011
Feuille n°21 - juillet à décembre 2010
Feuille n°20 - janvier à juin 2010
Feuille n°19 - juillet à décembre 2009
Feuille n°18 - janvier à juin 2009
Feuille n°17 - juillet à décembre 2008

 

Les services de la Communauté de Communes

  Multiaccueil.jpg

Accueil-de-Loisirs.jpg

Piscine.jpg

Mediatheque.jpg

Ludotheque.jpg

Ateliers-Musique.jpg

TAD.jpg

RAMPE.jpg

LEAP.jpg

EPN.jpg

SPANC.jpg

dechetterie-illustration.jpg