21 décembre 2019 6 21 /12 /décembre /2019 10:00

Non, le code de la route n’interdit pas particulièrement de manger au volant. Cependant, cela ne doit pas vous empêcher d’exécuter les manœuvres dans de bonnes conditions.

En effet, si ce n’est pas interdit, le fait de manger en conduisant peut entraîner un défaut de maîtrise du véhicule. L’article R. 412-6 du code de la route prévoyant notamment que  « tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent », les forces de police ou de gendarmerie peuvent être amenées, si elles constataient un comportement dangereux, à vous sanctionner d’une amende forfaitaire de 35 € (contravention de 2e classe).

  À savoir : Il en est de même pour le fait de fouiller dans la boîte à gants ou de se maquiller. Mais attention, l’usage du téléphone au volant est strictement interdit et sanctionné d’une amende avec retrait de points.

Source site internet Service-public.fr.

A-t-on le droit de manger au volant ?

Partager cet article

Repost0
7 décembre 2019 6 07 /12 /décembre /2019 09:55
A-t-on le droit de manger au volant ?

Non, le code de la route n'interdit pas particulièrement de manger au volant. Cependant, cela ne doit pas vous empêcher d'exécuter les manœuvres dans de bonnes conditions.

En effet, si ce n'est pas interdit, le fait de manger en conduisant peut entraîner un défaut de maîtrise du véhicule. L'article R. 412-6 du code de la route prévoyant notamment que  « tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d'exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent », les forces de police ou de gendarmerie peuvent être amenées, si elles constataient un comportement dangereux, à vous sanctionner d'une amende forfaitaire de 35 € (contravention de 2e classe).

  À savoir : Il en est de même pour le fait de fouiller dans la boîte à gants ou de se maquiller. Mais attention, l'usage du téléphone au volant est strictement interdit et sanctionné d'une amende avec retrait de points.

Source site internet Service-public.fr.

 

Partager cet article

Repost0
26 août 2019 1 26 /08 /août /2019 13:30

Les parents d’élèves des écoles des communes déléguées du Theil-sur-Huisne, de Mâle et de La Rouge peuvent mettre en place le prélèvement automatique pour le paiement des factures de cantine.

Pourquoi choisir ce mode de règlement ?

-Il est plus pratique. Vous n’avez plus besoin de penser à régler votre facture chaque mois.

-Il est modulable, vous pouvez l’arrêter à tout moment, en envoyant un simple mail à valauperche@gmail.com.

En cas d’erreur sur la facture, la régularisation interviendra dans les meilleurs délais.

Comment mettre en place ce moyen de règlement ?

C’est simple, il suffit de remplir l’autorisation de prélèvement, de joindre un relevé d’identité bancaire (RIB), et de déposer le tout en mairie, ou d’envoyer les documents par mail à valauperche@gmail.com.

A tout changement de coordonnées bancaires, il conviendra d’adresser à la mairie de Val-au-Perche un nouveau mandat de prélèvement SEPA, avec le nouveau RIB.

Pour plus d’information, contacter la mairie au 02-37-49-59-80.

Il est possible de payer ses factures de cantine par prélèvement automatique

Partager cet article

Repost0
20 août 2019 2 20 /08 /août /2019 11:15

Radar pédagogique, radar fixe de contrôle de la vitesse, radar vitesse embarqué, voiture radar... Tout comprendre sur les radars en vidéo et en moins d'1 minute en cliquant ici.

Partager cet article

Repost0
9 août 2019 5 09 /08 /août /2019 13:13
Jeunes : comment bénéficier de transports moins chers ?

Carte jeune, TGVMAX, Forfait étudiant, Carte imagineR, Ticket Jeunes, Carte scolaire, abonnement… Service-public.fr vous explique, région par région et selon votre situation, comment profiter des offres tarifaires destinées aux élèves, étudiants ou apprentis pour les déplacements quotidiens en train.

À savoir :

La Carte Jeunes Européenne permet aux jeunes de 12 à 30 ans de bénéficier pendant un an de réductions sur des billets de train et de bus et de profiter de différentes offres en France et dans 38 pays d’Europe.

Sur notre territoire, la Communauté de Communes des Collines du Perche Normand aide aussi à se déplacer sur le territoire et vers les principales villes voisines, grâce au Mobil’emois service de transport à la demande.

Partager cet article

Repost0
31 juillet 2019 3 31 /07 /juillet /2019 09:22

Chaque mercredi, place des Teilleuls, dans la commune déléguée du Theil-sur-Huisne, plus d’une dizaine de marchands installent leurs stands sur le marché. De 8 heures à 13 heures, les visiteurs peuvent faire leurs achats sur les différents étals. En perpétuelle évolution, le marché accueille de nouveaux vendeurs, offrant de la diversité et du choix.

Présentation des différents stands ambulants :

Café Ravane, l’estafette des saveurs. Pierre-Yves Pigalle de La Ferté-Bernard, propose 35 références de thé, 10 à 15 références de café, et aussi du thé glacé maison, du café frappé, du chocolat, etc. Possibilité de moudre son café en fonction des machines à café des clients. Vente de poivres rares de chez Thiercelin. Contact 07-82-71-88-74.

Vêtements. Cindy Bertin de Saint-Aubin-des-Coudrais est une fidèle du marché. Elle vend des vêtements pour femmes senior de la taille M à 4XL.

Chaussures. Morgane Beneut de Saint-Aubin-des-Coudrais, est spécialisée dans la chaussure pour femmes senior et les petits budgets. Elle alimente son stand en fonction des saisons.

PNG Traiteur. M. et Mme Guillemin de Vibraye, proposent un service de traiteur, vente de charcuterie, etc. Contact 02-43-93-28-03.

Boucherie de la Vallée. La famille Franchet qui tient une boutique au Theil-sur-Huisne, installe son étal de boucherie-charcuterie-traiteur au marché. On y trouve également des plats à emporter. Contact 02-33-83-05-01.

La Criée d’Armorique. M. et Mme Gauvin de Nogent-le-Rotrou commercialisent tous les produits de la mer qu’ils achètent directement aux pêcheurs : marée fraîche poissons et crustacés, vente aux particuliers sur les marchés, vente en gros et demi-gros aux professionnels. Contact lacrieedarmorique@nerim.net.

Fruits et légumes. Kamal Saadi de la Ferté-Bernard propose des fruits et des légumes, tout au long de l’année.

Fruits et légumes. Saïd Chelli de Thorigné-sur-Dué vend des fruits et des légumes, tout au long de l’année. Contact 06-52-54-93-80.

Maraîcher. Auguste Piogé est producteur maraîcher à Torcé-en-Vallée en Sarthe. Il propose exclusivement des légumes et fruits de saison issus de sa production. Depuis 55 ans, de père en fils, la famille Piogé est présente sur le marché du Theil-sur-Huisne. Contact 06-41-75-49-56.

La Chèvre-rie. Coralie et David de Théligny sont éleveurs et producteurs de chèvres. Ils vendent leurs fromages frais et affinés, mais aussi des laitages, etc. Contact 06-33-00-89-24.

La rôtisserie Cosméenne. Pascal Corre vient depuis plus de 2 ans sur le marché. Il propose tout ce qui peut se rôtir : volailles, porc, canard, saucisses, magrets, jarrets, frites, etc. Possibilité de commandes pour toutes viandes cuites. Contact 07-71-88-70-92.

Douce vague. Marion Lenoble de La Ferté-Bernard, savonnerie artisanale avec un procédé de saponification à froid. Produit naturel, sain pour la peau et l’environnement. Contact https ://doucevague.fr ou 06-28-78-85-45.

Pratique

Place des Teilleuls, de 8 heures à 13 heures. Emplacement gratuit pour les vendeurs ambulants. Renseignements en mairie 02-37-49-59-80.

Le marché hebdomadaire de Val-au-Perche : choix et diversité
Le marché hebdomadaire de Val-au-Perche : choix et diversité
Le marché hebdomadaire de Val-au-Perche : choix et diversité
Le marché hebdomadaire de Val-au-Perche : choix et diversité
Le marché hebdomadaire de Val-au-Perche : choix et diversité
Le marché hebdomadaire de Val-au-Perche : choix et diversité
Le marché hebdomadaire de Val-au-Perche : choix et diversité
Le marché hebdomadaire de Val-au-Perche : choix et diversité
Le marché hebdomadaire de Val-au-Perche : choix et diversité
Le marché hebdomadaire de Val-au-Perche : choix et diversité
Le marché hebdomadaire de Val-au-Perche : choix et diversité
Le marché hebdomadaire de Val-au-Perche : choix et diversité

Partager cet article

Repost0
30 juillet 2019 2 30 /07 /juillet /2019 11:30

Le Conseil municipal de Val-au-Perche a  la volonté de dynamiser le cœur de Val-au-Perche.

Un diagnostic sur le commerce permettant d’établir une stratégie pour dynamiser à moyen et long terme sur le commerce local est en cours avec la Chambre du Commerce et de l’industrie (CCI) des Portes de Normandie.

Après une première réunion le 15 mai 2019, avec les commerçants, artisans et prestataires de services de Val-au-Perche, la seconde étape vient d’être lancée avec la mise en place d’un questionnaire pour connaître avec précision les attentes et suggestions de la population. Ce dernier est en cours de distribution, il sera à déposer dans vos mairies déléguées, mais aussi chez les commerçants du centre bourg du Theil-sur-Huisne, dans des boîtes prévues à cet effet.

Il est également possible de renvoyer son questionnaire par mail à valauperche@gmail.com ou de  répondre directement en ligne via ce lien avant le 31 juillet 2019 :

https://sondage.normandie.cci.fr/index.php/363411?newtest=Y&lang=fr

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2019 4 25 /07 /juillet /2019 13:38

Le numéro de juillet 2019, des Échos de Val-au-Perche est en cours de distribution dans les boîtes aux lettres des habitants de la commune.

Il est également disponible, en ligne via le lien ci dessous :

Les Echos de Val-au-Perche Juillet 2019

Le dernier numéro des Échos de Val-au-Perche est sorti

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2018 4 25 /10 /octobre /2018 11:00
Changement de nom des carburants à la pompe : pour tout comprendre

Gazole, SP98, SP95-E10, GPLc... À partir du 12 octobre 2018, la dénomination des carburants dans les stations-service va changer, dans le cadre de l'harmonisation des noms de carburants à travers tous les pays de l'Union européenne et sept pays voisins (Islande, Liechtenstein, Macédoine, Norvège, Serbie, Suisse et Turquie).

Illustration 2Crédits : © Dila

Illustration 2

Essence

Les carburants à base d'essence seront caractérisés par un E inscrit dans un cercle (suivi d'un chiffre correspondant à la teneur maximale autorisée de biocarburant de type éthanol) :

  • le SP95 et le SP98 seront le E5 ;
  • le SP95-E10, le E10 ;
  • le superéthanol, le E85.
 

Gazole

Pour le gazole, la lettre utilisée sera le B inscrit dans un carré suivi d'un chiffre indiquant la teneur maximale autorisée de biocarburants produits à partir d'huiles végétales ou animales :

  • le gazole standard se nommera B7 ;
  • le nouveau gazole pouvant contenir jusqu'à 10 % de biocarburants s'appellera B10.
 

Carburants gazeux

Les carburants gazeux se caractériseront par une forme géométrique correspondant à un losange à l'intérieur duquel des lettres préciseront le type précis de carburant :

  • le GNC (gaz naturel comprimé) sera le CNG ;
  • le GNL (gaz naturel liquéfié) deviendra le LNG  ;
  • le GPLc (gaz de pétrole liquéfié carburant), le LPG.

  À noter :

En France, ces nouvelles dénominations seront accompagnées d'un étiquetage complémentaire indiquant :

  • l'appellation courante du carburant (essence SP95 par exemple) ;
  • les caractéristiques du carburant (pourcentage de biocarburants) ;
  • la compatibilité de ce carburant avec les véhicules.

 

Source  www.service-public.fr

Partager cet article

Repost0
16 octobre 2018 2 16 /10 /octobre /2018 11:00
Enfants et écrans : quelques conseils pratiques pour les parents

Votre enfant regarde souvent la télévision ou réclame, après l'école, la tablette ou votre smartphone pour regarder ses programmes favoris ou faire des jeux ? Quelle attitude adopter en tant que parents ? Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) vous répond !

Avant 3 ans

Selon le CSA, la télévision n'est pas adaptée aux enfants de moins de 3 ans, le développement d'un jeune enfant passant par la motricité et la capacité à interagir avec les objets (jouets, par exemple) qu'il rencontre et les adultes qui l'entourent (parents, frères et sœurs par exemple). En effet, la télévision risque d'enfermer les enfants dans un statut de spectateurs à un moment où ils doivent apprendre à devenir des acteurs du monde qui les entourent.

Le CSA précise également que, lorsque des enfants de moins de 3 ans regardent néanmoins la télévision, ils ne comprennent pas les informations reçues (images et sons) ce qui peut nuire à leur développement et contribuer à leur agitation.

 

Entre 3 et 6 ans

À partir de 3 ans, il existe des émissions qui peuvent stimuler certaines capacités de l'enfant (mémoire ou reconnaissance des lettres de l'alphabet par exemple). Mais attention à la durée dit le CSA ! En effet, 10 minutes passées devant un écran de télévision représentent déjà un temps de concentration élevé. Il est donc conseillé :

  • de privilégier des sessions courtes, avec la possibilité de revoir plusieurs fois le même programme ;
  • d'éviter de zapper entre plusieurs émissions.
 

Entre 6 et 10 ans

À partir de 6 ans, les enfants sont en capacité de mieux comprendre le réel. Ils pourraient néanmoins vouloir imiter ce qu'ils ont vu, d'où la nécessité de leur expliquer de ne pas reproduire forcément ce qui est vu à la télévision.

Attention également à respecter la sensibilité des enfants en privilégiant des programmes spécifiques à leur âge (animation, films pour enfants, émissions éducatives ou documentaires), tout en limitant la durée des séances et en choisissant avec eux les émissions. Dans la mesure du possible, essayez aussi, en tant que parents, de regarder la télévision avec vos enfants.

 

Après 10 ans

À cet âge, les enfants veulent souvent accéder de manière plus autonomes aux images, il est donc important de les accompagner dans le choix de ces programmes pour les aider à devenir des téléspectateurs actifs.

Et si les adolescents souhaitent parfois visionner des contenus violents qui peuvent être facilement accessibles, maintenez le dialogue avec eux tout en continuant à leur apprendre à choisir les programmes les plus adaptés à leur âge.

 

Source : www.service-public.fr

Partager cet article

Repost0
5 juillet 2018 4 05 /07 /juillet /2018 11:00
Barbecue et voisinage : y a-t-il des règles ?

Fumées incommodantes, odeurs tenaces, dangers d'incendie... La belle saison invite à la cuisine au barbecue, mais cela génère parfois des désagréments pouvant aboutir à des conflits de voisinage. Il y a donc effectivement des règles à respecter. Service-public.fr fait le point sur l'encadrement de cette pratique estivale.

Que faire en cas d'utilisation abusive d'un barbecue par un voisin ?

Que l'on habite une maison ou un appartement, il n'existe pas de restriction concernant l'utilisation d'un barbecue qui, si elle est occasionnelle, n'est pas considérée comme un trouble du voisinage.

Cependant, elle peut être réglementée :

  • par le règlement de copropriété, de lotissement ou de location dont il convient de vérifier les clauses ;
  • par un arrêté municipal ou préfectoral. À certaines périodes de l'année et particulièrement dans les régions à climat sec, les braises peuvent s'envoler et déclencher des départs de feu, le maire ou le préfet peut donc décider de prendre un arrêté pour interdire les barbecues dans toute la commune ou dans tout le département. Renseignez-vous auprès de votre mairie.

Certaines clauses ou certains arrêtés ne restreignent que l'usage des barbecues fonctionnant au charbon de bois et pas ceux fonctionnant au gaz ou à l'électricité, d'autres le limitent à certaines plages horaires.

Comment apporter la preuve d'un trouble anormal du voisinage ?

L'usage intensif sur de longues durées du barbecue peut constituer un « trouble anormal du voisinage ». Il faut alors démontrer les nuisances et les dommages causés (noircissement d'un mur, projection de cendres...).

Un « trouble anormal du voisinage » se définit par des nuisances qui excèdent les inconvénients normaux du voisinage. Pour le constater, la justice s'appuie sur plusieurs critères :

  • la fréquence du trouble et sa durée ;
  • son intensité ;
  • le moment auquel il se produit (le jour ou la nuit) ;
  • le lieu où il se produit (en zone urbaine ou rurale, en zone d'activité ou résidentielle) ;
  • le respect de la réglementation en vigueur.
 

Et ensuite ?

Si vous estimez que vous subissez un « trouble anormal du voisinage », vous avez plusieurs solutions :

  • engager une démarche amiable avec votre voisin, verbalement, pour essayer de trouver un arrangement.
    Faute d'entente, adressez-lui par courrier recommandé une mise en demeure de déplacer son barbecue ou d'en limiter l'usage.
    Si votre courrier reste sans effet, faites appel à votre syndic (si vous habitez en copropriété) ou votre mairie pour faire respecter le règlement de copropriété ou l'arrêté municipal en vigueur.
    Sans résultat, faites intervenir un conciliateur de justice en lui adressant un courrier expliquant votre litige. Ce recours est gratuit.
  • engager une action en justice pour demander des dommages-intérêts.
    Au préalable, faites constater la nuisance que vous subissez par un huissier de justice ou bien recueillez des témoignages écrits d'autres voisins. Outre le « trouble anormal du voisinage », vous pouvez également invoquer le fait que vous ne pouvez plus profiter paisiblement de votre jardin ou de votre balcon. Cet argument s'appuie sur l'article 544 du code civil qui définit la propriété comme « le droit de jouir et disposer des choses de la manière la plus absolue ».
    Cette dernière solution est souvent longue et coûteuse.

 

Source : www.service-public.fr

Partager cet article

Repost0
7 juin 2018 4 07 /06 /juin /2018 17:00
Travaux de rénovation énergétique : quelles sont les aides financières ?

Chèque énergie, crédit d'impôt pour la transition énergétique (Cite), aides des collectivités locales, éco-prêt à taux zéro..., des aides financières existent pour la rénovation énergétique de votre logement. Retrouvez un nouveau guide en ligne pour faire le point sur la réglementation en vigueur !

L'édition 2018 de la brochure Aides financières pour des travaux de rénovation énergétique des logements existants est consultable et téléchargeable sur le site de l'Ademe (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie). Ce guide présente les aides existantes pour l'année 2018 en France métropolitaine, leurs conditions d'attribution, les cumuls possibles et les critères techniques exigés pour les équipements et matériaux.

Pour aller plus loin, vous pouvez vous faire accompagner gratuitement dans votre projet en contactant les Points Rénovation Info Service. Un numéro gratuit à été mis en place pour prendre rendez-vous : 0 808 800 700. Des conseillers vous indiqueront les travaux les mieux adaptés à votre logement et les aides à votre disposition, et répondront à vos questions techniques, financières ou juridiques. Ils pourront également vous conseiller pour diminuer vos consommations d'énergie.

Si vous habitez les régions Grand Est, Normandie, Occitanie et Centre-Val de Loire, l'Ademe met à votre disposition le calculateur d'aides financières en ligne Simul'Aid€s, qui permet de réaliser des simulations anonymes en décrivant la situation de votre foyer (nombre de personnes, revenu fiscal de référence), les caractéristiques de votre logement (surface, année de construction) et les travaux envisagés. Vous obtenez ensuite la liste des dispositifs et des organismes financeurs ainsi que le pourcentage de l'aide financière à laquelle vous pouvez prétendre.

  À savoir :

En améliorant la performance énergétique de votre logement, vous pourrez vivre dans un logement plus confortable, réaliser des économies sur vos factures d'énergie, augmenter la valeur patrimoniale de votre bien et aussi limiter les émissions de gaz à effet de serre responsables du changement climatique.

 

 

Source : service-public.fr

Partager cet article

Repost0
12 mai 2018 6 12 /05 /mai /2018 11:00
Contrôle technique : ce qui va changer à partir du 20 mai 2018

Carrosserie, direction, freinage, éclairage, suspensions, rétroviseurs, ceintures, plaques d'immatriculation... À partir du 20 mai 2018, les règles du contrôle technique vont évoluer avec l'entrée en vigueur d'un arrêté du 2 mars 2017.

Cet arrêté transpose, pour les véhicules dont le poids n'excède pas 3,5 tonnes, la directive 2014/45/UE du Parlement européen et du Conseil du 3 avril 2014 relative au contrôle technique périodique des véhicules à moteur et de leurs remorques.

Parmi les mesures à retenir, cet arrêté prévoit notamment :

  • d'augmenter le nombre de points de contrôle à vérifier passant de 123 points à 133 ;
  • d'introduire un 3e niveau de défaillance, le niveau critique (exemple : feux stop défectueux), en plus des deux niveaux actuels (mineur et majeur) ce qui impliquera une augmentation du nombre de défaillances potentielles (environ 600 contre près de 460 aujourd'hui) ;
  • de réduire la validité du contrôle technique au jour du contrôle en cas de constat d'une défaillance critique.

  Rappel :

Tous les véhicules particuliers dont le poids est inférieur ou égal à 3,5 tonnes, doivent subir un contrôle technique périodique. Ce contrôle est effectué par un organisme agréé par l'État. La périodicité de ce contrôle et son contenu peuvent varier selon le type de véhicule.

 

Source : service-public.fr

Partager cet article

Repost0

Mairie de Mâle

Logo Mâle ok

 

14, Place de l’église

Mâle

61260 VAL-AU-PERCHE

Tél : 02.37.49.66.87   Fax : 02.37.49.72.82
Portable de permanence : 06.78.10.82.20

Ouverture de la mairie déléguée : le lundi, de 10h à 12h, et le vendredi, de 14h à 16h30

Contactez-nous  !

enveloppe.jpg 

 

Rechercher

Salle Polyvalente Georges Voisin

La Feuille

Les Echos de Val-au-Perche - décembre 2019
Les Echos de Val-au-Perche - juillet 2019

Les Echos de Val-au-Perche - décembre 2018
Les Echos de Val-au-Perche - juillet 2018
Les Echos de Val-au-Perche - décembre 2017

Les Echos de Val-au-Perche - juillet 2017
Les Echos de Val-au-Perche - décembre 2016
Les Echos de Val-au-Perche - juillet 2016
Feuille n°32 - janvier à juin 2016

Feuille n°31 - juillet à décembre 2015
Feuille n°30 - janvier à juin 2015
Feuille n°29 - juillet à décembre 2014
Feuille n°28 - janvier à juin 2014
Feuille n°27 - juillet à décembre 2013
Feuille n°26 - janvier à juin 2013
Feuille n°25 - juillet à décembre 2012
Feuille n°24 - janvier à juin 2012
Feuille n°23 - juillet à décembre 2011
Feuille n°22 - janvier à juin 2011
Feuille n°21 - juillet à décembre 2010
Feuille n°20 - janvier à juin 2010
Feuille n°19 - juillet à décembre 2009
Feuille n°18 - janvier à juin 2009
Feuille n°17 - juillet à décembre 2008

 

Les services de la Communauté de Communes

  Multiaccueil.jpg

Accueil-de-Loisirs.jpg

Piscine.jpg

Mediatheque.jpg

Ludotheque.jpg

Ateliers-Musique.jpg

TAD.jpg

RAMPE.jpg

LEAP.jpg

EPN.jpg

SPANC.jpg

dechetterie-illustration.jpg